Royal Enfield

Royal Enfield

Voyager à moto en Inde

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de meilleure moto que la Enfield pour découvrir l’Inde, elle fait partie de l’héritage culturel du pays et tant son charme que son histoire ne laisse personne indifférent. Voyager à moto en Inde, c'est découvrir le pays d'une manière active et libre. Nous abordons humblement les populations qui nous accueillent et nous hébergent... Quant à la conduite sur les routes indiennes, elle est quelque peu déroutante au début, mais l’on finit vite par s’y habituer. Le klaxon est roi, le plus gros a généralement la priorité, et n’importe quoi (ou qui !) peut déboucher à tout moment en plein milieu de la route. Une fois ces trois règles assimilées, la circulation nous semble plus fluide. L’aventure s’adresse à des pilotes expérimentés capables de respecter les consignes élémentaires de sécurité (cf. Infos Pratiques).


Raja et notre parc moto

Le parc est constitué de 10 Royal Enfield Machismo 500 cc à carburateur et de 6 Royal Enfield Classic 500 cc à injection.... Toutes ont le selecteur de vitesse à gauche.

  • La Machismo 500 est une moto de conception ancienne (anglaise à l'origine) modernisée de quelques accessoires de notre époque, suspension à gaz, frein avant à disque,  démarreur électrique... Même si vous êtes nombreux à douter de leur capacité à endurer les conditions des routes qui nous attendent, Ce monocylindre 500cm³ vous étonnera par son agilité, sa souplesse et sa robustesse, capable de résister aux conditions les plus difficiles sur les routes himalayennes; la Enfield vous emmènera là où vous le désirez ! (Poids 170kg / 24cv / année 2009)
  • La Classic 500 est la dernière génération sortie de l’usine de Madras… Niveaux châssis et accessoires, elle est assez semblable aux autres « Bullet », mais c’est au niveau du moteur que le changement s’est effectué. Il s’agit toujours d’un mono 500 mais avec une boîte intégrée au bloc moteur et alimenté par injection, plus rien à voir avec la conception d’origine. Modification de notre part de la roue arrière avec un retour aux 19 pouces comme sur les anciennes, nous l’avons également chaussée de pneus plus adaptés au terrain rencontré. (Poids 180kg / 27 cv / année 2011) 


Notre espace mécanique est situé au cœur du vieux village de Old Manali, c'est le temple de Mister Raja notre mécanicien. Originaire de Delhi, il a usé ses culottes dans les garages motos depuis sa plus tendre enfance... Du scooter à la Enfield, il est devenu au fil des années le responsable de notre parc moto, il passe son temps entre Delhi (sa famille et les pièces mécaniques), Manali (le garage) et le Ladakh (en tours). Il est le roi du système D et peut tout réparer en un temps record. Avant chaque saison, il révise entièrement les motos au niveau moteur, transmission, châssis, suspensions, rayonnage des roues, etc... Une bonne préparation avant le départ est le meilleur moyen d'éviter les soucis sur la route.
 

Histoire de Royal Enfield

Petit retour sur l’histoire atypique de cette marque mythique.Dans les années 1890, le rapprochement de deux entreprises anglaises, l’une de bicyclettes et l’autre d’armes à poing, donne naissance en 1893 à la première bicyclette estampillée Enfield, produite par la nouvelle « Enfield Manufacturing Co Ltd ». Cette même année, ils signent un contrat de construction d’armes légères pour le gouvernement anglais qui permet d’ajouter « Royal » au nom de la société. D’où le slogan « Made like a gun, runs like a bullet » (« Construite comme un fusil, file comme une balle »).  Ca y est, un mythe est né.
En 1901 apparaitra la première motocyclette avec moteur Minerva placé sur la roue avant.
En 1948 est mis au point le prototype de l'actuelle Bullet avec échappement de type "trial". Avec plusieurs modifications et même un modèle de course, la Bullet reste en production jusque dans les années soixante en Angleterre.
En 1971, l’usine anglaise est définitivement fermée et remplacée intégralement par la succursale indienne « Enfield India Ltd » crée en 1953.
En 1979 commence l’exportation de ces incroyables montures vers l’Europe et l’Angleterre.
En 1994, l’entreprise est rachetée par un grand groupe industriel international, le motoriste Eicher.  Actuellement, l'usine "Royal Enfield Motors Ltd." est l'une des plus importantes en métal mécanique indienne et développe son activité dans trois localités de l'état indien du Tamil-Nadu: Madras, siège principal de l'établissement, Anakaraipatti et Ranipat. La production de l'établissement s'étend sur plusieurs secteurs, dont notamment les groupes électrogènes et l'outillage agricole motorisé.


Royal Enfield aujourd’hui

Royal Enfield est donc la marque de moto la plus ancienne au monde toujours en activité. Et même si de nombreuses modifications ont été apportées depuis les premiers modèles, elle continue d’entretenir cette image « d’Ancienne Moderne ». Tous les plaisirs d’une ancienne, avec la fiabilité du moderne. Un look retro, et une robustesse unique font tout le charme de cette moto qui représente en Inde bien des choses depuis qu'elle a été importée dans les années 50, au moment de l'Indépendance. Symbolisant au départ les forces de l'ordre avec leurs motos jaunes ou kakis, elle est devenue au fil du temps une moto d'exception, prisée par la classe aisée.
Aujourd'hui, indienne à part entière, la marque obtient un regain d'intérêt de la part des voyageurs de tous les continents qui trouvent là le meilleur moyen de découvrir le pays et ses habitants. Ils y en a pour tous les goûts : rouges, vertes, vieilles, neuves, en état, ou pas, 350cc ou 500cc, essence ou diesel, vitesses à gauche, vitesses à droite... Chacun y trouve son compte!